lecture : Le bonheur est dans le peu de Francine Jay

Le fameux livre The Joy of Less est sorti le mois dernier : véritable bible minimaliste outre-atlantique, j'étais impatiente de lire ce livre tant vanté.

En premier lieu ce livre a pour but d'aider les minimalistes débutants via des conseils pragmatiques. Francine Jay, aussi blogueuse reconnue, explique ce qu'est le minimalisme selon elle et partage des concepts qu'elle a expérimenté voir créé au fil des années  :




L'écologie au cœur du minimalisme 

Elle introduit le lien étroit entre minimalisme et écologie et rien que pour ça j'aime ce bouquin.
Comme Béa Johnson avec son mouvement zéro déchet, l'écologie est l'un des moteurs du minimalisme. 
Elle s'attarde à plusieurs passages sur les ressources gâchés, la surconsommation et la fast-fashion qui détruisent notre planète à petit feu. 

La méthode STREAMLINE  : 

STREAMLINE est une méthode pour atteindre le minimalisme créée par l'autrice en 10 étapes:
Se Réinventer / Trier / trouver un Ecrin pour chaque objet / utiliser des Modules et des Limites / Nettoyer et mettre en place un rituel pour l'Entretien au quotidien. Je ne vais pas vous détailler chaque partie, le site Marie France a fait un article complet  sur le sujet.

Etape par étape, Jay nous explique comment s'y prendre pour s'approcher au plus près du minimalisme.
Ce que j'ai particulièrement aimé est la bienveillance et un réel passage de la théorie à la pratique très bien exprimé tout au long de l'ouvrage. 
Connaître la définition du minimalisme c'est bien mais savoir le mettre en pratique est une autre histoire.
Pièce par pièce et selon chaque cas, elle donne des conseils explicitent pour mettre en oeuvre toutes ses idées évoquées un peu plus tôt. On ne sent pas livré à nous même mais vraiment accompagné durant toute la démarche.
Même après ces étapes, elle nous invite à toujours garder un œil sur ce qui rentre et ce qui sort de chez nous pour éviter de replonger dans les méandres de la surconsommation. 

Les Cercles 

L'une des astuces que j'ai tout particulièrement apprécié est celle de définir des cercles (rapprochés, élargis et éloignés).
Le cercle rapproché représente les objets qu'on utilise quotidiennement ou de façon hebdomadaire, le cercle élargi est composé d'objets dont on se sert une fois par mois et le cercle éloigné ceux dont on a besoin une fois par an. Cette méthode permet de se rendre compte et d'adapter la distance à laquelle positionne ces objets chez nous pour rendre chaque parcelle de notre habitat plus ergonomique. 

Cette méthode s'adapte selon les besoins et limites de chacun mais permet dans tous les cas de se questionner nos habitudes envers eux et donc de leur importance. Est ce que j'en ai besoin? A quel fréquence? Est ce que ça vaut le coup de le garder si je m'en sers une fois dans l'année? 

Des rôles stéréotypés

Malheureusement, cela devient une habitude dans les ouvrages sur le sujet, les rôles sont complètement stéréotypés et hétéro-centré (le couple est hétéro, cela va de soi) : l'homme est fan de bricolage, il commande des magazines automobiles , la femme s'occupe de ses affaires et donc bien entendu de ses couteaux de cuisine, le garçon est forcément l’aîné, il joue au foot et ramène des cailloux tandis que la petite fille joue à la poupée et ramène à la maison des bonbons, etc ... C'est navrant parce que ces éléments n'apportent absolument rien au livre : les exemples aurait pu être neutre. J'espère vraiment que mes prochaines lectures seront moins basées sur des modèles tout droit sorti du siècle dernier...

------------------------

J'ai apprécié ce livre qui rassemble tout un tas d'idées et de méthodes sur le minimalisme. Je le recommande avant tout pour les personnes souhaitant découvrir le minimalisme. Mais je le conseille également aux minimalistes qui ont du mal à s'y retrouver : de nombreux astuces donnés sont nouveaux pour moi et j'ai hâte de les mettre en pratique.  

Merci encore à First Edition de m'avoir offert ce livre. 

Vous l'avez déjà lu en anglais ou vous êtes tenté de l'acheter? 

Libellés : , ,